Dans le cadre des 19èmes Rencontres de Die
et de la Biovallée

 

Participons ensemble à planter des arbres
dans le Diois
autour du projet :

"Sous les arbres, rejoignons-nous"

 

 

Le projet "Sous les arbres, rejoignons-nous" nous porte depuis l'année dernière où nous avons planté 714 arbres dans la Biovallée.

 

Il nous permet de créer une coopération entre des communes, des communautés de communes, des associations ( ESCDD, l'Accorderie...), des entreprises, des habitant-es, des centres de formation, des écoles, des jeunes, des arbres et des oiseaux...

 

Pour mieux connaître le projet et/ou déposer votre projet local (si vous êtes intéressé-es pour planter des arbres destinés aux structures collectives d'intérêt général), vous pouvez consulter le site de Biovallée : https://biovallee.net/nos-actions/#ARBRES

 

Lors du second acte de ces 19es Rencontres, vous avez la possibilité de participer au projet : "Sous les arbres, rejoignons-nous" en vous rendant sur les lieux de plantation.

 

Nous vous invitons à participer à cette action.

Une petite vidéo sur la plantation à "La Manivelle" à Die

 

 

 

Ils les ont plantés

sans se planter…

 

 

Article extrait du Média Diois Citoyens paru le 14 février 2021

 

 

 

« Sous les arbres… Rejoignons-nous ! ».

 

Le projet de plantation de 10 000 arbres dans la Biovallée « Sous les arbres, rejoignons-nous » a continué pendant la première partie des 19èmes "Rencontres de Die et de la Biovallée" fin janvier 2021.

Alors que plus de 700 arbres avaient déjà été plantés au printemps 2020. Et les planteuses et planteurs y ont pris goût…

Et voilà ils l’ont fait : après les 714 arbres de Jérôme Munoz –2– replantés par Ecologie au Quotidien et Biovallée en mars 2020, voilà que cette fin de janvier ils en replantent 400 pendant ces Rencontres "Agir ensemble…pour des territoires vivants…". Et 900 attendent quelques éclaircies pour suivre les sentes du Diois et de la Biovallée. Et se joindre aux 9000 arbres donnés par « les pépinières Jérôme Veauvy »-4- autre mécène de Crest.

Ce n’était pas certain car entre, la neige et la pluie abondante – il fallait se faufiler entre les gouttes en cette fin janvier 2021. Heureusement les mercredi 27 et jeudi 28 janvier, une accalmie permettait de déterrer proprement 400 arbres.

Denis Lambert est maintenant habitué qu’au printemps, on lui loue sa mini-pelle afin de sortir le plus de racines et favoriser une replantation réussie. Plusieurs centaines de poiriers, de pommiers, de pruniers et de cerisiers étaient étiquetés et taillés, transportés en bord de champs et bâchés pour éviter le gel, le soleil ou le vent. On avait enfin le plein de fruitiers pour ces 3 jours de plantation programmés les vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 janvier, sur 8 lieux prédéfinis de porteurs de projets qui s’étaient inscrits sur la plateforme Biovallée -1-

 

Avec l’appui des mairies et communauté de Communes

 

Les 27 et 28 janvier, « les équipes des services techniques de la Mairie de Die » avait fait 52 trous destiné à recevoir ces fruitiers voisins. Oui voisins car il n’y a que 3 kilomètres entre la pépinière Pepin’Hier de Jérôme Munoz -2- et les lieux d’accueil du Hameau de Plas, (les habitantes et habitants du VVF, Rue des Roses, Clos du Baron, Habiterre et Chemin des Combes, descente sur Piscigne… sont conviés voire séduits) ce vendredi et samedi.

De leurs côtés « les services techniques de la Communauté de Communes du Diois » avait déversé deux conteneurs de broyat composté (1 an et demi de maturation et une bonne qualité de fragmentation).

Synergie et projets collectif

 

Les arbres arrivant, les habitantes et habitants avaient été appelé-es à co-construire cette action avec de nombreuses associations locales-3- … Un beau et bon partenariat « entreprises (pépinières, arrosage, clôture, mini-pelle, etc…), élus (3 Communautés de Communes Diois, Crest et Val de Drôme et 27 communes) et société civile (30 associations), des institutions (12 écoles, 4 Centres de formation, etc…), 2 entreprises ayant une convention avec une association pour un usage citoyen du verger et des lieux d’expérimentation d’agroforesterie collectifs et jardins-forêts partagés -5-.

Le 1er février tous les arbres avaient été répartis. Une belle dynamique qui représente 50 projets et 1600 bénévoles mobilisés et aussi les Services Techniques des Municipalités et Communauté des Communes qui ont joué le jeu de ce travail valorisant et plein de sens en prévision de ces périodes estivales caniculaires.

Ecologie au Quotidien -6- avait également donné des temps de formation auprès des 150 Eclaireur-ses de France de Crest, Livron-sur-Drôme et Loriol-sur-Drôme et sur les Espaces publics du Diois, Jardins familiaux de l’Aube, Plateau de Plas, Soliha, les jardins de Samare, la fondation Ardouvin, etc… Le tout dans une ambiance chaleureuse si méritée en ces temps de couvre-feu sanitaire.

 

Les enfants aussi

 

Sur moult actions, les enfants étaient en première ligne, passionnés par une action à leur portée et souvent nouvelle, en plein soleil, entre rosalie (Rosalia alpina) et observation des vautours fauves (Gyps fulvus). Légère taille des racines blessées, piquetage du trou, pralinage, rebouchage avec la terre mélangée au compost, léger tassement, très léger arrosage par temps de pluie, un pieu pour le protéger et guider, un lien souple… Rien ne leur échappe et les questions fusent sur l’entretien, leur voisinage, la sécheresse, les écartements, la protection contre les chevreuils et lapins, etc…

 

La suite de février à mai… Et l’avenir

 

Ces pratiques de janvier vont être renouvelées avec un déterrage de 800 arbres fruitiers pour être plantés en février, les vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 dans le cadre de la deuxième partie des « Rencontres de Die et de la Biovallée » 2021 « Terre Nourricière, Alimentation, Biodiversité, Forêt » qui, cette année, exceptionnellement se déroulent en quatre épisodes… Et en avril, avec des temps forts sur « Changer le système, pas le climat » et en mai sur « Changer de Cap…. Relocaliser, Réduire, Recycler ».

Un challenge pour les associations Ecologie au Quotidien et Biovallée qui ne voulaient pas laisser les adhérent-es, sympathisant-es, militant-es, bénévoles et volontaires, entre le fatalisme, le renoncement ou la résignation…

Ces expériences personnelles et collectives d’habitant-es sont non seulement passionnantes mais elles ont bien souvent fait la preuve de leur efficacité, tout en rendant ceux qui les portent plus heureux et heureuses.

Car il ne s’agit pas seulement de nous protéger d’une sorte de catastrophisme ou culpabilisation, mais, pour une fois, d’imaginer le monde dans lequel nous voudrions vraiment vivre. Et de s’y mettre. Planter des arbres est à la portée de tout un chacun.

Créer, entretenir, renforcer les liens entre nous, entre les associations, les entreprises, les collectivités voisines mais aussi le vivant : le végétal, les éléments : l’air, l’eau, la terre, l’animal. Partager nos connaissances, nos souhaits, nos espoirs, redonner du sens à ce que nous entreprenons, voilà le programme, il est sympa et c’est joyeux.

Il y a tant à faire ensemble : plantations, jardinage, compostage, recyclage, constructions saines, soins, activités culturelles, festivités, réappropriation publique des biens communs nécessaires à la vie, rencontres amoureuses, balade en montagne… Des espaces où tout peut croitre sans empreinte et prédation écologique. A partir de choses simples à réaliser par chacun en relation, l’enthousiasme apparaît dans la réussite collective. C’est ce qui fait société.

 

Soient loués nos anciennes et anciens qui ont planté des fruitiers dans nos jardins, des tilleuls devant nos portes, des allées et des haies pleines d’oiseaux et de lézards verts au bord de nos champs… et même parfois un arbre de la liberté… à une période où tout se faisait à la main… Entre l’esprit et le cœur !

La Biovallée, la vallée de la vie n’a jamais aussi bien porté son nom ! (à suivre donc...)

 

Les volontaires de Ecologie au Quotidien : Elisabeth Bridet, Matthieu Meyer, Anne Tesson, François Göhler, Loïc Monnier, Richard Bonin, Estelle Gilliot, Catherine Göhler, Thierry Buffel, Marie-Hélène Pourrat, Liliane Blanc, Sabine Rocheblave, Courtieu Hélène, Françoise Faure, Philippe Lévy, José Mathias, Océane Berchoux, Bénédicte Morin, Valérie Bourdin, Virginie Boscher, Val.Aubert, Marie-Hélène Barrier, Fanny Tardy et Stannie, Thérèse Buffel, Yves Joubin, Denis Aumjaud, Florence Godinho, Brigitte Gineste, Corinne Malchair, Luc Vandermaelen, Olivier Dierckx, Océane Cresveau, Marianne Gouyet, Tiphaine Boechie, Morin Bénédicte, Raphaël Daniel, Fabienne Soudé, Violaine Charrel, David Chareyron, Olivia Robert, Michèle Geoffroy, Anne Courtier, Sébastien Defossez, Solène Moulin, Elena Rascle, Céline Delbarre, David Michel, Lehmann Gaetan, Coussieu Etienne, Maud Fauriel, Magali Romeuf, Lisa Machal, Mickael, Cloé, Françoise Pavageau, Mitsou D, Laurent D, Anne Tonkovic, Natacha Leriche, Sandrine Cabasse, Amélie, Denis A, Marie Mouihi, Sophie Barthelemy, Noémie Gaillard, Katia, Fanny p, Thomas P, Zélie Chareyron, Emilie Nyitray, Sandrine Nyitrai, Valérie, Jean Marie Verdet, Valérie du Retail, Gilbert David, Claude Veyret, Alexei Issacovitch, Philippe de Montmorillon, Emmanuel Chassagne, etc…

 

Notes :

-1- Contact :https://biovallee.letsco.co/sous-les-arbres-rejoignons-nous/?start=20

-2- Contact : https://www.pepinhier.fr/

-3- Écologie au Quotidien, les acteurs de la Biovallée, l’Espace Social et Culturel du Diois, l’Accorderie et une trentaine d’associations dans diverses communes…

-4- Contact : https://www.pepinieres-veauvy.fr

-5- Trois Communautés de Communes (Communauté des Communes du Diois, Communauté des communes du Val de Drôme et Communauté des Communes du Crestois et Pays de Saillans), 27 communes, 30 associations, 12 écoles, 4 Centres de formation, et des lieux d’expérimentation d’agroforesterie collectifs et jardins-forêts par-tagés.

-6- Contact : https://www.ecologieauquotidien.fr/